02 octobre 2014

Parler fric en entretien

On pourrait gloser de nombreuses heures sur l'aversion française pour tout ce qui touche à l'argent, sur le fait que pour nous, culturellement, l'argent, c'est sale et que c'est bien pour ça qu'on lui a trouvé toutes ces petites métaphores pour le ridiculiser et lui faire dégonfler un peu de son importance. Donc oui, dans ce post, on va oser parler "fric", "flouse", "caillasse", parce qu'on aura beau dire, "l'oseil", le "frusquin" (délicieusement désuet) ça aide bien pour s'acheter le nutella qu'on tartine le matin au... [Lire la suite]