future-crystal-ball

Nous allons aborder dans les prochains posts la méthodologie pour structurer une stratégie de recherche d'emploi / stage. Oui, "Stratégie", vous avez bien lu, j'ai lancé les gros mots.

Comme je vous l'avais déjà dit dans mon précédent post, l'erreur de beaucoup de candidats est de sombrer dans l'effet Jean-Claude Duss et de croire que répondre à des offres d'emploi/stage est la seule façon de trouver un poste.

Vous verrez dans un prochain post que répondre à des offres n'est qu'un outil parmis beaucoup d'autres (et en plus, ce n'est pas celui que je préfère). En fonction de la difficulté de votre recherche d'emploi, vous n'utiliserez pas les mêmes outils de candidatures. Vous ne les activerez pas forcément  au même moment, etc. C'est parce qu'il faudra paramétrer tous ces élements que je peux dire que oui, pour trouver un poste qui sort du lot, il faut vraiment en venir à réfléchir à une stratégie de candidatures.

Or avant d'aborder tout cela, comment savoir si notre recherche d'emploi sera facile ou difficile? Comment interroger l'état du marché de l'emploi? Nous allons décrypter aujourd'hui ensemble les outils dont vous disposez pour ce faire.

1. Le réseau

Vous aurez le sentiment que je me répète encore et toujours, mais comme disait l'autre : "Enseigner, c'est répéter". Bref, pour savoir si votre recherche d'un premier emploi ou d'un stage de fin d'études sera difficile, qu'est ce qui vous empêche d'aller interroger ceux qui étaient à votre place, l'an dernier?

Idenitifiez les personnes qui ont réalisé des stages sur des postes ou des entreprises qui vous intéressent aujourd'hui. Pour les identifier, il faudra peut être aller toquer à quelques portes, comme celle du responsable de votre spécialité en école ou en université, ou alors la personne qui s'occupe de l'insertion professionnelle ou du Career Center. Ces personnes tiennent généralement les listes de ce que sont devenus les jeunes diplômés. Il y a généralement la liste des stages et 1ers jobs réalisés. Ou alors un petit message sur le mur Linkedin du groupe des anciens (alumnis) de votre école.

Une fois ce (ces) personne(s) identifiée(s), posez leur des questions sur leur recherche d'emploi / de stage :

  • Combien de temps ont ils mis pour trouver?
  • Est ce que ça a été compliqué ou pas?
  • Quelles sont les bonnes astuces utilisées et les conseils qu'ils pourraient vous donner?
  • Quels sont les erreurs qu'ils ont commises et qui mériteraient de ne pas être réitérée?
  • S'ils occupent un poste ou une entreprise qui vous motive, quid de l'état de l'emploi dans ce poste/société? se veut il encourageant ou est ce que ça va être chaud?

Bref, toutes les questions qui vous permettront d'être lucide.

 

2. Les enquêtes emplois

Chaque école ou université y va de sa petite enquête d'insertion chaque année. C'est une bonne mine d'informations car cela permet de savoir ce qu'on fait vos prédécesseurs : Combien de temps ont ils mis à trouver leur premier emploi? Dans quel secteur? Quel poste? En CDI? CDD? A quel salaire moyen?

Bref, autant d'infos sympa à aller consulter. Vous les trouverez généralement sur le site web de votre école/université ou alors en allant voir les personnes qui gèrent l'insertion pro dans votre formation (car ce sont générlament eux qui réalisent ces études).

Pour les écoles d'ingénieur ou de commerce, on appelle généralement cette étude "l'enquête CGE" pour Conférence des Grandes Ecoles. Sachez que l'APEC réalise également ce type d'enquête. Vous la trouverez dans l'onglet Observatoire de l'emploi de l'APEC.

 

3. via votre propre investigation sur les sites d'emploi

L'APEC, Monster et Cadremploi sont les principaux sites d'emploi pour les cadres en France. Cela en fait d'excellentes caisses de résonance du marché de l'emploi en temps réel.

Vous hésitez entre deux métiers : "Ingénieur Qualité" et "Ingénieur Recherche et Développement". Et bien pour savoir quel est le poste où il est le plus facile d'avoir un poste, comparez le nombre d'offres d'emploi parues pour chacun d'entre eux. Prenons par exemple l'APEC :

APEC ingénieur qualité

APEC ingénieur recherche et développement

On observe ainsi qu'il y a plus de 5000 postes à pourvoir en qualité contre un peu plus de 3000 en R&D. On peut donc facilement en déduire qu'il est plus complexe de trouver un poste en R&D qu'en qualité (c'est de l'analyse "grosse maille" hein!)

Le gros avantage d'un site d'emploi comme l'APEC, c'est qu'il permet d'affiner également un peu plus son analyse. On peut ainsi pour chaque recherche savoir quelles sont les régions de France les plus dynamique en matière d'emploi comme on peut le voir ci après :

apec lieu

 

 

 

 

Dans ce schéma, on peut ainsi se rendre compte qu'il vaut mieux chercher un poste en Midi-Pyrénées (180 postes d'Ingénieur R&D à pourvoir) qu'en Auvergne (seulement 13)

Cela permet d'ainsi mieux cerner sa recherche en fonction des régions visées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

APEC CADRE

L'APEC permet ensuite de se faire une idée de l'ouverture des postes aux jeunes diplômés et de la ^précarité du poste comme on peut le voir sur le schéma ci contre :

On peut ainsi déduire que le poste d'Ingénieur R&D est plutôt "sûre" car la majorité des offres proposent un poste en CDI (2872 CDI proposés contre 169 CDD)

Par ailleurs, le poste est accessible aux jeunes diplômés puisque 1231 offres sont accessibles à ces profils.

 

Bien évidemment, tout cela n'est qu'une analyse "à la va vite" mais ces simples réflexes vous permettent déjà d'acquérir un premier aperçu de l'état du marché de l'emploi et de savoir si cela va être compliqué ou non de trouver un poste.

Nous échangerons la semaine prochaine sur les différents outils pour candidater.