franck underwood

En matière d'emploi, le meilleur outil pour postuler à mon sens, c'est encore d'être coopté.

La cooptation est souvent confondue avec le piston. S'ils ont les mêmes racines (l'utilisation de son réseau pour promouvoir sa candidature), ils ont une différence fondamentale : avec le piston, le recruteur ne peut pas vous dire non (vous êtes quand même le fils du patron) alors qu'avec la cooptation, il a toute la latitude pour envoyer bouler votre candidature. Le recruteur vous reçoit juste avec un a priori positif (c'est ça qui est top) car vous lui avez été recommandé par un personne de confiance. J'ai reçu une multitude de cooptations lorsque j'étais recruteur. J'ai beaucoup plus souvent dit "non" que "oui".

Bien utilisée, la cooptation est en effet un outil puissant car elle permet de réussir le truc le plus complexe d'une recherche d'emploi : ce petit miracle qui fait que le recruteur décroche son téléphone pour vous appeler, vous, rien que vous. Et ça, vous aurez beau avoir un CV solide et être brillant en entretien, si personne ne vous appelle, ça ne servira à rien.

Donc si la cooptation est puissante dans l'arsenal d'outils utilisé par le chercheur d'emploi, encore faut-il savoir l'utiliser car cela sous entend de la diplomatie. Et ça, ce n'est pas donné à tout le monde. En effet, en la matière, j'ai vu beaucoup de maladresses, de manque de bon sens et parfois aussi beaucoup de personnes qui donnent envie de tout, sauf qu'on les aide. J'ai aussi vu beaucoup de personnes qui n'osent pas, parce que demander de l'aide, et bien c'est dur. D'où cette petite méthode que je vais vous évoquer dans les 2 ou 3 prochains posts et qui vise un petit miracle : donner envie aux autres de vous aider, de vous coopter, alors que vous ne l'aurez même pas demandé

Non, non, il ne s'agira pas seulement d'aller mettre un cierge à Lourdes ni de se transformer en un pseudo Franck Underwood pour être un dieu de la manipulation mentale. Juste faire preuve d'un bon gros sens paysan (c'est mon côté agricole). ça va passer par les étapes suivantes :

  • Identifier les bonnes personnes,
  • Savoir prendre contact avec eux de façon diplomatique et efficace,
  • Echanger avec eux de façon intelligente,
  • Cultiver la relation dans le temps.

Donc RDV la semaine prochaine pour les outils d'identifications.