motivation carotte

Le problème de beaucoup de juniors face à leur lettre de motivation est de vouloir immédiatement se lancer dans sa rédaction. On se retrouve ainsi devant le fameux syndrome de la page blanche où, le regard lointain et machouillant le capuchon de son Bic, on se demande ce que l'on va bien pouvoir leur dire, à tous ces recruteurs.

Aussi étrange que cela puisse paraitre, la lettre de motivation réclame une bonne préparation en amont et il existe de la méthodologie pour la rendre originale et intéressante à lire pour le recruteur.

Donc avant de se lancer dans sa rédaction, il va falloir rassembler et structurer un certain nombre d'infos.

Sachez tout d'abord que la lettre de motivation, c'est avant tout un exercice de forme. Le document doit être beau et doit donner envie d'être lu. Il faudra donc éviter les pavés de texte rébarbatif et avoir le rédactionnel simple (On ne vous demande pas de vous prendre pour Lévi-Strauss, mais de rédiger un texte simple à lire). Si le recruteur consacre 30 à 40 secondes à la lecture de votre CV, il va consacrer à peine plus de temps à la lecture de votre lettre de motivation, soit 40 à 60 secondes.

Il faudra donc aérer le texte et bien le positionner sur sa page pour que le document soit "équilibré" dans sa mise en forme. Les recruteurs en ont de très nombreuses à lire, il faut à minima que le document donne envie.

La lettre de motivation comporte en général les rubriques suivantes :

  • L'adresse de l'expéditeur en haut à gauche,
  • l'adresse du destinataire en haut à droite, un peu en dessous du niveau de l'adresse de l'expéditeur,
  • le lieu et la date de rédaction juste en desssous de l'adresse du destinataire,
  • un object juste en dessous de ces premières rubriques,
  • 4 à 5 paragraphes,
  • votre prénom et votre nom en bas à droite.

Nous présenterons généralement le document de cette façon :

Exemple de présentation de la lm

Nous décrirons dans les prochains posts la façon dont rédiger chacun des paragraphes de la lettre de motivation.